Diffusion culturelle de la ville de Punta Arenas.

derrotero5

Entre 1998 et 2001 je me suis retrouvé de plus en plus impliqué dans la diffusion culturelle du patrimoine documentaire de la région la plus australe du Chili. Par un phénomène du hasard, je connu en France l’existence du Club des plus belles Baies, association vannetaise qui fédérait des zones littorales autour de la promotion touristique et du développement durable. Etant donné que les français étaient tout à fait intéressé par une éventuelle participation chilienne, je proposa au maire de Punta Arenas de rentrer dans ce club avec comme argument une offre culturelle basée sur les aspects géo-culturels du détroit de Magellan. Avec ma femme nous travaillâmes tout d’abord sur la gestion de l’adhésion puis nous réunîmes une équipe pour élaborer une offre sous forme d’une installation-exposition qui porta le nom de: “Le vent raconte…”

LeVentRaconteL’exposition accompagna la tournée d’une délégation chilienne en Europe et sera montée en France, à Vannes lors du 1er congrés mondiale du Club et à la Casa de América  place de Cybèle à Madrid.

Le projet fut mis en oeuvre principalement par Alan Trampe, à l’époque Directeur du musée régionale de Punta Arenas qui deviendra durant de nombreuses années Directeur des musées du Chili. Alan aura comme rôle le concept de l’installation et le montage. De son côté Alfredo Prieto, archéologue de l’Institut de la Patagonie, travailla sur la validation scientifique et historique des contenus. Ma femme Angélica Castro fut le souffle original de la trame narrative, créatrice d’un poème et chargée de la relation avec les artistes. Pour ma part j’ai dirigé et produit l’exposition que nous avons du préparer de telle sorte que son montage devait être possible en deux langues. Dans tous les cas ce fut une aventure humaine, technique et surtout logistique puisque la conception se réalisa à Punta Arenas, la fabrication à Santiago du Chili et le premier montage à Vannes. Il fallait oser et être sûr de notre coup! C’est aussi un projet qui me permit de travailler sur la mise en récit du patrimoine documentaire découvert au cours des années précédentes, et cela au service du développement local. J’ai personnellement réalisé le design sonore de l’exposition à partir de documents d’archives et d’enregistrements personnels.

 

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s