Cadastre du Patrimoine Documentaire de la région chilienne de Magallanes

La création des archives sonores a soulevé d’autres inconnus. Dans le domaine sonore, nous avions découvert l’existence localement de documents de première importance, et que logiquement, nous avions choisi de valoriser dans notre sélection. Mais le cylindre de cire cassé par les chiliens, durant l’ère Pinochet, dans leur tentative de préserver leur patrimoine, avait échaudé les allemands détenteurs de l’ensemble de la collection d’originaux concernant le Chili et plus particulièrement la Patagonie. Sous l’égide de la direction régionale des bibliothèques publiques, j’ai donc proposé de faire un point précis sur l’envergure et l’état du patrimoine documentaire présent dans la région australe du Chili. Inspiré par les efforts de l’Unesco autour de la préservation et conservation documentaire, je proposais non seulement un travail de cadastre mais aussi la rédaction d’un guide de recommandations adaptées à la réalité observée.

C’est peut-être le projet le plus emblématique pour moi. En tout cas c’est celui qui me mit nez à nez avec des trésors et une vision de plus en plus ample et significative de l’histoire de cette région du monde, englobant les peintures rupestres jusqu’aux documents les plus récents.

Un des trésors découvert fut la collection de photographie du père salésien Alberto De Agostini. En effet je me suis retrouvé pour les besoins de ce projet a être le premier extérieur à la congrégation à accéder à la collection d’une manière si intime. Beaucoup d’historiens et scientifiques parlaient de ce lieu de façon très énigmatique et spéculative. Que renfermait-il vraiment? Quelles photos originales étaient véritablement derrière les murs bien gardés d’une des salles du musée salésien? Combien de clichés inconnus et dignes d’investigation? La somme de photos réalisées par le célèbre prêtre aventurier qui passa 46 ans dans la région australe était forcément plus conséquente que ce qui avait été publié dans ses livres. Et enfin, dans quel état de conservation de trouvaient ces photos réalisées, nous le savions, sur des supports extrêmement fragiles?

Le Projet a permis de répondre à l’ensemble de ces questions et c’est grâce notamment aux antécédents recompilés et transmit au centre national chilien du patrimoine photographique autour du trésor “De Agostini”,  que se réalisa rapidement le projet de conservation de la collection de plus de 5000 photos, aujourd’hui accessible depuis une bibliothèque dédiée à cette emblématique collection.

Ce projet me donna également l’opportunité de voyager et résider dans différents points de la région, augmentant ma connaissance du terrain et le plaisir sans cesse renouveler de parcourir par terre, mer ou air cette Patagonie et Terre de Feu de plus en plus familière.

Sur le plan national chilien, j’ai eu l’occasion de motiver la reformation de la corporation nationale du patrimoine sonore, audiovisual y cinematrographique MINGACO en participant de l’organisation du premier séminaire à Santiago du Chili.

PressLSallesGuiaRecomendacionPatDoc

PrensaProyectoConservacionEtapa2

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s